Orwell | la novlangue : de l’influence à la manipulation… Un instrument de domination – Le Précepteur

Source Aphadolie

Dans son roman « 1984 », George Orwell invente le concept de « novlangue » [1], un langage destiné à rendre impossible l’expression de certaines pensées. La novlangue nous confronte ainsi à la question de l’origine de nos idées, mais aussi à celle des outils de la domination politique.

Analyse de ce concept.

Surnommé « Le fondateur de la propagande moderne », Edward Bernays a posé les bases d’une véritable science de l’influence. Dans son livre « Propaganda » (1928), il nous dévoile les secrets de la manipulation de l’opinion dans nos démocraties modernes.

Emmanuel Macron utilise le « en même temps » pour relier des termes irréconciliables. Son usage de la Novlangue n’a pas pour objectif de satisfaire tout le monde sans trancher, mais bien d’empêcher de penser, de bloquer toute critique. Un calcul élémentaire comme 1 + 1 = 2 devient : « Et un et un et cinq années de plus ». « Je ne suis pas de gauche » et « Je ne suis pas de droite », qui pourrait logiquement aboutir à : « Je ne suis ni de gauche ni de droite », c’est-à-dire « Je suis du centre », n’est pas admis dans la Novlangue macronienne. Regardez cette vidéo, c’est un parfait exemple de blocage de la pensée de l’autre, une dictature volontaire de la pensée. Le dominant sait ce qui est vrai. Le dominé ne peut jouer qu’à pile tu perds, face je gagne.

Le Média en 4-4-2

Source :

Note :

[1] C’est une simplification lexicale et syntaxique de la langue destinée à rendre impossible l’expression des idées potentiellement subversives et à éviter toute formulation de critique de l’État, l’objectif ultime étant d’aller jusqu’à empêcher l’idée même de cette critique.

A propos du Précepteur :

Charles Robin est précepteur et enseignant en philosophie, français et mathématiques. Depuis plusieurs années, il accompagne des élèves de tous niveaux dans leur parcours scolaire. Ses élèves l’apprécient pour son franc parler, son sens de l’écoute et sa capacité à rendre claires des notions parfois complexes. Son projet, à terme, est de créer une école populaire autonome dans laquelle seraient valorisés les savoirs fondamentaux, les arts et l’initiative collective.

Pour suivre Le Précepteur :

Site Web : https://www.le-precepteur.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/leprecepteurofficiel/

Instagram : https://www.instagram.com/charles_precepteur/?hl=fr

Twitter : https://twitter.com/Le_Precepteur

Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/c/LePrécepteurOfficiel/videos

Vidéo :

[1] ORWELL – La novlangue – Le Précepteur / YouTube

[2] BERNAYS – Comment manipuler l’opinion – Le Précepteur / YouTube

[3] Macron Ni de gauche Ni de droite ou presque – olivier-berruyer-les-crises / YouTube

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *