The Silent Scream | Le Cri Silencieux 

Titre original : The Silent Scream | Le Cri Silencieux : quand l’obstétricien-gynécologue Bernard N. Nathanson responsable de 75 000 avortements décide de tout arrêter

Vous savez qu’aux États-Unis en ce moment, est discuté le droit à l’avortement. Un éminent obstétricien-gynécologue , le Dr Bernard N. Nathanson qui a pratiqué pas moins de 70.000 avortements, nous en explique le processus, avec la technologie qui permet de suivre déroulement d’un avortement. Le Dr Nathanson ne pratique plus aucun avortement. Faites vous votre propre opinion.

Source Aphadolie

Déconseillé aux âmes sensibles et aux enfants.

À l’occasion du « pour » ou du « contre » l’avortement made in USA qui défraie la chronique en ce moment, voici le documentaire de 1984 « Le Cri silencieux / The Silent Scream ». Difficile de rester insensible aux propos du gynécologue Bernard Nathanson qui connaît tous les aspects de l’avortement.

Les images de ce documentaire « Le Cri silencieux / The Silent Scream » interpellent. Difficile de rester insensible aux propos du professionnel gynécologue Bernard Nathanson qui connaît tous les aspects de l’avortement et qui était l’un des plus fervents défenseurs. En effet, puisqu’en 1967, il part en croisade, accompagné du journaliste Lawrence Lader, l’auteur de « Avortement », et organisent un mouvement d’agitation pour l’abrogation des lois interdisant l’avortement.

Bernard N. Nathanson, médecin de l’État de New York en 1952, était obstétricien-gynécologue en 1960. Directeur du plus grand centre d’avortement autonome au monde, le Center for Reproductive and Sexual Health (CRASH), Bernard Nathanson a pratiqué quelque 75 000 avortements effectués à la clinique, dont 5 000 pratiqués de ses propres mains, y compris l’avortement de l’un de ses propres enfants, ce qui le hantera.

Son malaise face à l’avortement viendra à la suite des images rendues disponibles par les nouvelles technologies de la fœtoscopie et de l’échographie, il dira : « Pour la première fois, nous pouvions vraiment voir le fœtus humain, le mesurer, l’observer, le regarder… »

Dans ce film de 28 minutes, le Dr Nathanson y décrit les différentes étapes du développement d’un fœtus, puis, à l’aide des images d’un sonogramme, commente dans le détail l’avortement d’un petit être de douze semaines par la méthode de la succion. On voit l’enfant se débattre pour tenter d’échapper aux instruments chirurgicaux ; on voit l’enfant, dans un réflexe de désespoir, ouvrir la bouche pour crier. Un cri que personne n’entendra.

Dans ses mémoires, il écrira : « Je connais toutes les facettes de l’avortement. J’ai aidé à nourrir la créature à ses débuts en la nourrissant de grandes quantités de sang et d’argent. Je l’ai guidé tout au long de son adolescence alors qu’il devenait incontrôlable. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *