De l’Internet des Objets à l’Internet des Corps humains, c’est-a-dire : le transhumanisme

Par L’Echelle de Jacob via SOTT

Il y a un très grand marché qui s’annonce et qui est celui des objets connectés, attendu comme à très forte croissance car il devrait produire sous peu des dizaines de milliards de tels objets. Chacun d’entre nous sera alors connectable à ces objets par le biais d’un objet personnel qu’il portera sur lui-même ( montre, mobile, vêtement, puce, etc. ), lequel pourra interagir avec les autres par le biais d’une identification numérique.

Cette identification numérique aura besoin d’être forte, afin de garantir que les données personnelles impliquées dans l’interaction ( ne serait-ce que l’identifiant même de la personne) soient suffisamment sécurisées.

Or, aujourd’hui, on ne sait assurer une identification numérique forte qu’à l’aide d’une combinaison d’authentifications. Par exemple, vous payez sur Internet un billet avec votre numéro de carte bleue et vous devez vous authentifier par un second code reçu par SMS.

Le problème est que cette méthode d’authentification n’est pas compatible avec le potentiel énorme de services que peuvent rendre les objets connectés. S’il fallait par exemple s’authentifier de cette manière à chaque fois qu’un frigo, un lampadaire de rue, une caméra, un animal domestique, une plante, un vélo, une voiture ou que sais-je encore a besoin de vous informer d’un truc, le marché des objets connectés serait un flop.

Idem, s’il devait inversement accepter une identification plus faible qui ne garantirait donc plus que c’est bien de vous qu’il s’agit, car avec trop d’objets trop diversement répartis le risque de confusion, de vol d’identité ou de hacking sera grand.

Un autre problème de ce très grand marché potentiel est que les méthodes d’identification biométrique ne sont ni fortes ni adaptées, parce qu’elles ne sont pas simultanément fiables et pratiques. La détection d’empreinte digitale ou d’iris est contraignante, celle du visage l’est beaucoup moins mais elle est peu fiable.

La seule bonne solution est déjà connue et a déjà été testée depuis longtemps. Il s’agit de la puce RFID insérée sous la peau, une solution encore « préhistorique » mais qui pourra être largement améliorée, éventuellement à l’aide de nanorobots. Quoi qu’il en soit, le principe est bon et il fonctionne.

Cette solution se heurte toutefois à de sérieux tabous (corps humain sacré) et résistances (elle est liberticide), y compris juridiques, qui la rendent difficile à faire accepter, sauf dans des circonstances exceptionnelles comme celle que nous vivons en ce moment.

Le traçage des contaminés potentiels par leurs mobiles avait beau être une plaisanterie, il a tout de même permis d’habituer les gens à l’idée qu’il existe de bonnes raisons de nous tracer, lorsqu’il s’agit notamment de préserver notre santé, voire notre vie.

Le port obligatoire du masque a enfoncé le clou, en nous montrant que nous devions nous habituer à l’idée de porter sur nous quelque chose de contraignant, afin de préserver la vie des autres. On a même vu sortir des masques connectés, ce qui en dit long sur le véritable but des masques. Non pas un but planifié, mais une aspiration du grand marché, une influence de sa présence dans le futur.

La vaccination achèvera d’enfoncer les clous du cercueil de nos libertés, en nous obligeant à porter sur nous, cet objet d’identification forte qui garantira à tous les autres objets que nous rencontrerons que notre carnet de vaccination est à jour.

Il sera exigé que cet objet soit lié à notre corps, car il sera hors de question que l’on puisse ne pas l’avoir ou l’échanger.

Le très grand marché des objets connectés pourra alors voir son plein essor, puisque le seuil de plus grande résistance aura été franchi, celui de l’acceptation de l’identification numérique forte et corporelle.

Nous serons alors passés de l’Internet des Objets à l’Internet des Corps, afin de fiabiliser le premier, autant dire le transhumanisme:

La masse trouvera normal que cet objet qu’elle porte nuit et jour lui rende des services personnels amusants ou flatteurs pour l’ego, ce qui conduira ensuite naturellement au remplacement d’argent liquide, chéquier, carte bleue et même compte bancaire par des segments de données sur un cloud.

Tout cela intéresse vivement le prochain grand forum économique mondial

Les choses sont dites clairement ici: l’Internet des Corps humains doit permettre de solutionner les nouveaux défis en matière de gouvernance technologique:

Ne cherchez pas le moindre complot là-dedans. Considérez plutôt cela comme l’influence d’un futur en voie de disparition.

A moins que vous ne préfériez en avoir peur ?

SOTT

10 comments

  • Avatar Nom

    « ce qui conduira ensuite naturellement au remplacement d’argent liquide… »
    Comme d’habitude. C’est inversé. Le discours classique/traditionnel et mensonger, comme quoi c’est cet implant RFID la finalité indispensable, pour la fin du cash et le contrôle total (de la machine sur l’homme. Pas des « élites/oligarques… », ou temporairement alors). Ce qui est indispensable c’est la suppression du cash. C’est ça la clé. Implanté ou pas, après ça c’est un détail. Qu’on le soit ou pas ne changera pas grand chose.

    • Avatar 3cp111

      Pas tout à fait pareil quand même car votre corps humain totalement lié à l’argent par des opérations d’entrées/sorties par un quartz RFID vous soumet totalement aux actes de votre quotidien. Voire bien plus …

      Tout dans la description du quartz RFID relie à 666 … TOUT !
      https://www.rfmw.com/products/detail/soc2016135603033va-shoulder/599050/

      RFID general and common frequency is 13.56Mhz , this means 6
      Common crystal Oscillator for activation is at 3.3 V and V means 22
      2*3 = 6 (2 times) all means 666

      or 3.3 V means 6 and stability = 30ppm so means 3 and FootPrint 2.5 x 1.65 mm = 4.125 so means again 3 (3 more 3 = 6) and again all is 666

      • Avatar Nom

        C’est optionnel uniquement, ce puçage des êtres humains. On nous bassine sur internet avec ça depuis des années (voire décennies). La puce RFID. Et pendant tout ce temps, le reste équivalent sans, a avancé à très grands pas. La technologie ‘smart’ (donc en particulier, la base de cette merde, le smartphone) et compagnie. Que tout le monde ou presque a accepté et utilise. De ce fait nous sommes piégés. Il ne manque plus que la fin du cash généralisée et nous seront tous en prison numérique gérée par l’intelligence artificielle autonome. Ca plus la reconnaissance faciale, notre signature osseuse, le système de crédit social, la technologie sans-fil 5G et autre, etc.. Avec tout ça cela suffira largement pour qu’on y soit (dans cette prison). Pas du tout besoin qu’on soit en plus implanté d’une manière ou d’une autre. C’est une escroquerie/diversion cette histoire de puce RFID. « Regardez là, c’est ailleurs que ça se passe ». Sous le tapis et notamment/en particulier, dans votre poche (en vous stérilisant au passage/accessoirement).

        • Avatar 3cp111

          Le contrôle par puçage physique vous soumet totalement, donc même si à un moment donné vous comprenez et souhaitez vous libérer vous ne pouvez pas.
          Je suis d’accord que la technologie est mauvaise et éloigne les gens en les enfermant dans des bulles… sociales ou solitaires, c’est ce qu’ont d’ailleurs révélés les témoignages de femmes Ouïgour rescapées à qui ont avait enlevé un de leurs enfants .
          A bien y regarder c’est une finalité inévitable du système de classes riches/pauvres puisque chacun devra vivre dans sa bulle protégé des autres en face d’eux, et oui il est bien réellement souhaité et consenti.
          Régime Totalitaire Chinois.

          • Avatar Nom

            « même si à un moment donné vous comprenez et souhaitez vous libérer vous ne pouvez pas. »
            Idem avec ou sans implant. C’est définitif, avec et sans. Une fois la prise de contrôle (total) par la machine, effective/en place, pas de retour en arrière possible. C’est avant qu’il faut agir contre, en faisant ce qu’il faut pour éviter ça. Après ce ne sera donc pas possible. Ce sera trop tard. C’est à nous (comme souvent, au moins) de voir/décider, maintenant. Et visiblement, en conscience ou non (peu importe évidemment, quant au résultat final), c’est fait. D’une manière générale, on l’aura, en plus, bien mérité/cherché. Sous influence bien sûr, mais quand même…

  • Avatar 3cp111

    Tout est fait dans la lumière sans que cela soit vu, la dualité du symbole de l’infini (énergie vibratoire source) à encore été représenté lors de la dernière allocution TV du 14-10-20 (8) à 20H (8) , les Métropoles vont être soumises au Stress intensif (5G + proteine mitogen activation du stress) et les déploiements d’antennes vont se faire pendant que les gens sont enfermés la nuit. Même schéma que Wuhan en Chine et Italie etc..

    Reliez les villes sous couvre feu par un trait et obtenez le chiffre 6 puis ajoutez lui la capitale Paris et obtenez alors 7 ensuite l’annonce concerne 8 Métropoles avec couvre feu de 9 (21H-6H) ce qui donne un tout de 6789

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/gene/6789
    Gene ID: 6789, updated on 4-Oct-2020. Summary. The protein encoded by this gene is a cytoplasmic kinase that is structurally similar to the yeast Ste20p kinase, which acts upstream of the stress-induced mitogen-activated protein kinase cascade.

    Le filet est lancé. Rien n’est laissé au hasard.

    PS pour LME : Votre lien vers le site LME Interdits me semble bien trop bas sur la page d’accueil … merci

  • Avatar 3cp111

    pour rappel les 135 euros d’amende + son opposé symétrique dualité 531 =
    666

  • Avatar 3cp111

    les 8 métropoles du couvre-feu reliées donnent le chiffre 9 sur la carte et regardé à l’envers cela donne 6 : couvre-feu de 9H à 6H
    (+ les 6 convives à tables …)
    sinon il y aurait eu d’autres Métropoles concernées …

  • Avatar 3cp111

    666 = 29A Hexadecimal … 29A Insolvency & Bankruptcy Code (IBC) donc la pauvreté …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *