Les côtés obscurs et les dangers des véhicules électriques sont dissimulés..

Les voitures électriques et les vélos alimentés par batterie ont l’image d’une énergie propre et sans gaz d’échappement nocifs. Mais comment obtenir les deux matières premières élémentaires – le cobalt et le lithium – pour leurs batteries ? De plus, on ne sait pas comment les pompiers vont éteindre les incendies de voitures électriques. Pourquoi les véhicules électriques sont-ils néanmoins subventionnés par l’Etat et pourquoi la population n’est-elle pas informée des dangers et des coûts ?

Kla.tv

5 comments

  • Avatar lolita3

    j’en parle souvent autour de moi, les gens semblent complètement ignorer tout ça!
    pour le moment, dans mon entourage, peu ont les moyens de changer de véhicule pour un électrique, mais dans quelque temps je crains qu’ils n’aient oublié, il ne faut pas trop tocher à lers intérêts immédiats!

    • Avatar Voltigeur

      Outre les « dangers » de ces véhicules, c’est l’obligation pour tous de s’en équiper, pour éliminer les soi-disant pollueurs que sont les véhicules diesel et à essence sauf que, il y aura énormément de monde qui ne pourront pas les
      acheter (malgré les aides), ces engins sont horriblement chers. Restera le leasing (location/vente). Mais j’y vois surtout une propagande cachée pour le nucléaire, il y a des projets de construction de nouvelles centrales EPR discutés en août 2018… Et ils nous parlent d’écologie et d’énergies vertes ou renouvelables.. 🙁

      • Sans compter avec le linky qui permettra de détecter la recharge du véhicule et qui permettra d’appliquer la Taxe Interieur sur les Produits Energétique.
        La fameuse TIPP renommée et modifieés en TICPE.

  • Pingback: tour d’horizon des parts de marché en Europe.. – Les moutons enragés – Le Monde

  • Avatar sylvie blaise

    Comme ils vont gagner moins d’agent avec les taxes sur le pétrole (essence), il faudra compenser par l’augmentation du prix de l’électricité. Ca va faire très mal : il faudra choisir : bouffer ou payer son électricité… (et ses abonnements- portables, etc… Vive le « progrès » !