Le cri d’alarme d’un gynécologue: « Des enfants de 9-10 consomment sans limites de la pornographie et cela plusieurs heures par jour »..

Vous souvenez vous de cet article de Benji ? (2016) On ne sait pas s’il y a eu des avancées. Cet article n’est plus disponible sur le blog des LME car Google a juger qu’il faisait la promotion pour la pornographie enfantine et nous l’a fait retirer. À votre avis ? Volti

******

Quelle protection pour nos enfants quand l’accès à internet se fait sans qu’il puisse y avoir de véritable contrôle? Car ceux-ci ne sont pas constamment sous la surveillance de leurs parents, que certains ont dès le plus jeune âge des smartphones ou des accès au web avec l’ensemble des images choquantes qu’il contient, et dans le lot, il y a la pornographie.

C’est ce que dénonce Israël Nisand, gynécologue qui explique dans son passage sur RMC qu’il est appelé dans des classes de quatrièmes ayant été confrontées à des problèmes de « fellations collectives » dans les toilettes des collèges, ou que les enfants dès 9-10 sont confrontés régulièrement à la pornographie.

« Le porno détruit nos enfants ». C’est le cri d’alarme d’Israël Nisand, gynécologue obstétricien au CHU de Strasbourg et invité de Raphaëlle Duchemin ce vendredi. « Si nous n’éduquons pas nos enfants à l’école, rassurez-vous: la pornographie le fait à notre place », déplore-t-il.

« Certains établissements scolaires me demandent de venir en classe de quatrième, parce qu’ils ont des fellations collectives dans les toilettes ».

Source: Rmc.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *